Final Fantasy Type-0, épisode atypique

Initialement conçu comme un jeu smartphone du nom de Final Fantasy Agito XIII, FF Type-0 ne fait donc pas partie de la saga principale. Et pour cause, le jeu est bien différent de l’image que l’on se fait d’un Final Fantasy.

Une concept atypique

Votre royaume a la particularité de posséder l’académie Suzaku, une école formant les meilleurs mages au monde. Ainsi, lorsqu’il se fait attaquer par le pays voisin (qui lui s’est spécialisé dans la technologie de pointe), c’est vers ladite académie que la patrie se tourne. L’équipe que vous contrôlez est composée de 14 étudiants faisant partie de l’élite de cette école de magie : la Classe Zéro, une sorte de commando juvénile envoyé en zone de conflit lorsque les troupes régulières ne suffisent pas.

Il s’agit du premier point séparant Type-0 des FF traditionnels : il ne s’agit pas ici d’une glorieuse quête ponctuée de nombreux rebondissements dans laquelle quelques élus doivent sauver le monde. Cette fois, vous dirigez une force militaire devant réussir diverses missions au fur et à mesure que l’on vous les donne. Et bien qu’un scénario plus travaillé serve le background général, celui-ci ne se révèle que quand vous achevez les missions principales, ce qui change fortement la dynamique générale.

final fantasy

Aux ordres !

Le système de jeu est lui aussi particulier pour s’adapter au concept du jeu. Votre équipe est donc postée à l’académie. Concrètement, c’est une grande zone à explorer en attendant vos prochains ordres de missions. Entre chaque opération, vous avez un certains temps pour vous balader et déclencher diverses cinématiques qui permettent d’en apprendre davantage sur les protagonistes. Une fois les nouveaux ordres reçus, vous sortez de l’académie et parcourez la carte du monde pour rejoindre votre cible. Comme dans les anciens Final Fantasy, divers modes de déplacements sont disponibles : chocobos, véhicules, aéronefs, etc. Une fois la zone d’opérations atteinte, vous n’en sortirez qu’une fois les objectifs accomplis (abattre un boss, sauver des habitants, etc.).

Des combats en temps réel

Ces « instances » sont les phases principales du jeu. Vous y contrôlez une équipe de trois étudiants sélectionnés en début de mission parmi les 14 disponibles. Les combats se rapprochent de ceux de Crisis Core : Final Fantasy VII (c’est d’ailleurs Hajime Tabata qui réalise les deux jeux). Type-0 est un action-RPG au style nerveux dans lequel vous vous déplacez constamment face à aux ennemis en variant attaques, magies et esquives en temps réel. A tout moment, vous pouvez passer d’un étudiant à un autre, une mécanique primordiale puisque chacun possède une arme et des compétences magiques propres. Les combats s’enchaînent jusqu’à ce que soit accomplie la mission. S’ensuit le retour à l’académie Suzaku en attendant les prochains ordres.

A noter qu’il existe également un second type de missions, cette fois-ci dans un style tactique. On vous demande de commander les troupes de l’armée sur la carte du monde afin d’occuper des points stratégiques. Dans ces phases, les combats sont réduits au strict minimum : créer des troupes et choisir les cibles à attaquer jusqu’à prendre les positions désignées.

Type-0 s’éloigne donc radicalement des standards d’un Final Fantasy « classique ». D’une part grâce à un système de jeu clairement découpé en missions relativement brèves (qui s’enchaînent pour faire progresser le scénario), d’autre part grâce au remplacement du système tour-par-tour pour de l’action vive. Initialement adapté aux consoles portables, Type-0 privilégie donc des parties de courtes durées mais sa remasterisation sur PS4 (une sortie mondiale cette fois-ci) devrait rester tout aussi convaincante. Réponse aujourd’hui.

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *